Le karaté au féminin

Elles ont 12 ans et se passionnent pour l’art martial auquel elles consacrent plusieurs heures par semaine. Avec succès.

Parmi l’éventail de disciplines proposé par le Club sportif et des loisirs de la gendarmerie du Blanc, le karaté réuni des pratiquants de 6 ans à 60 ans, dont beaucoup de femmes. Le club vient de recevoir le champion, Patrick Medec, car il compte dans ses rangs deux jeunes filles sélectionnées pour les championnats nationaux, qui auront lieu le 1er juin, à Clermont-Ferrand.
“ Du potentiel ”Flavie, collégienne de 12 ans, explique : «J’ai commencé à 4 ans. C’est mon frère qui m’a influencée. Je suis la seule fille de ma classe à faire du karaté. Ce que je préfère, ce sont les coups de pieds, dits “ mawashi geri ”. Pour moi, le karaté représente trois à cinq heures d’entraînements par semaine. » Manon, qui a le même âge, dit aussi « venir au dojo les lundis, mercredi, vendredi, samedi, pour une heure à chaque fois. ma préférence va vers les coups de poings, “ gyaku tsuki ”. J’aime les katas (1), aussi. Le karaté, c’est tout un vocabulaire à apprendre. »
Les deux jeunes sont aussi suivies par Christophe Delorme, qui avec Samuel Huyghe, rejoint le sentiment de Patrick Medec : «Je suis heureux, elles ont du potentiel. »
(1) Enchaînements de mouvements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.